Alimentation et hygiène de vie en prévention du cancer

 
20190826_medecinDirect_octobreRose_article_010-alimentation-et-hygiene-de-vie-en-prevention-du-cancer.png

Le cancer, situé au deuxième rang des causes de mortalité après les maladies cardiovasculaires, est la maladie la plus redoutée par 86 % des Français.

L'alimentation, mais aussi l'activité physique et l'hygiène de vie peuvent avoir un rôle déterminant dans la prévention de certains cancers. Aujourd'hui plus que jamais, des preuves scientifiques attestent de leur rôle important.

Quelle alimentation pour prévenir le cancer ?

Une alimentation riche en produits ultra transformés et plats préparés, qui contiennent énormément de graisse, d'amidon et de sucre, serait à l'origine d'une augmentation de certains cancers, en particulier au niveau de l'estomac, de l'œsophage, ou de la prostate.

Pour prévenir leur développement, on conseille de manger beaucoup de produits à base de céréales complètes, de légumes, de fruits et de légumineuses dans l'alimentation quotidienne.

Il est aussi préférable de limiter la consommation de viande rouge et de charcuterie à une part par semaine maximum. Cela comprend le bœuf, le porc, mais aussi l'agneau, et la viande transformée dont le rôle dans l’apparition du cancer colorectal a été tout particulièrement mis en évidence.

En adoptant ces recommandations sur le plan alimentaire, vous réduirez votre apport en sel, graisses saturées et acides gras trans. Cette diminution peut également contribuer à éviter d’autres maladies, telles que les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Quelle hygiène de vie pour prévenir le cancer ?

L’une des recommandations les plus importante pour prévenir le cancer reste le maintien du poids dans les limites saines de l'indice de masse corporelle (IMC), à savoir entre 18.5 et 24.9 kg/m2.

Pour cela, on recommande de limiter la consommation de produits ultra transformés et de plats préparés pour aider à réduire l'apport en calories et garder un poids sain. Il est préférable d’éviter aussi les boissons contenant des sucres ajoutés et de boire surtout de l'eau et des boissons non sucrées.

De même, la consommation d'alcool, reconnu comme ayant un rôle important dans la survenue du cancer du foie, entre autres, doit être limitée. Il est d'ailleurs préférable de ne pas boire d'alcool du tout dans la mesure du possible.

Il est également essentiel de ne pas fumer d’éviter l’exposition au tabac pour limiter au maximum le risque de cancer du poumon et d’éviter une exposition excessive au soleil pour prévenir le risque de cancer de la peau (mélanome).

Quelle activité physique pour prévenir le cancer ?

Intégrer une activité physique dans la vie quotidienne permet de réduire le risque de cancer du poumon, du pancréas, mais aussi du côlon, du rectum, du sein ou de l'utérus.

On recommande ainsi de marcher le plus possible et de rester le moins longtemps assis. L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), recommande de pratiquer au cours de la semaine 150 minutes d'activité d'endurance d'intensité modérée ou au moins 75 minutes d'activité d'endurance d'intensité soutenue, ou une combinaison équivalente. Il peut s'agir de la marche, du football, du vélo, ou encore de la musculation ou de la danse par exemple.

Faut-il prendre des compléments alimentaires pour prévenir le cancer ?

En l'état actuel de la recherche, il n'est pas recommandé de prendre des compléments alimentaires pour chercher à satisfaire ses besoins nutritionnels. Une alimentation équilibrée suffit à couvrir suffisamment l'ensemble des besoins.

En savoir plus :

Recommandations mondiales en matière d'activité physique pour la santé de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : https://www.who.int/dietphysicalactivity/factsheet_recommendations/fr/

 
blogMartin Thibault